French Fuse, rencontre avec ce duo « un peu barge »

French Fuse, rencontre avec ce duo « un peu barge »

Les deux français de French Fuse ont eu l’honneur de clôturer cette 42ème édition du Paléo Festival ce dimanche au Club Tent. Nous avons rencontré ce duo qui s’affirme « un peu barge » pour parler de ceinture de sécurité, de pubs, de braquage raté et de mac do. C’est dans leur loge derrière le Club Tent que nous rencontrons le duo français d’Aix-en-Provence French Fuse. Ces deux musiciens d’origine jazz et classique ont tout laissé tomber pour « bidouiller » des bruits du quotidien à sonorité électro. Devenus connus grâce à leur remix de musiques de pub, ils ont pris la route pour défendre leur nouvel EP « Quintologie » qui raconte l’histoire d’un braquage raté. Retrouvez l’interview intégrale :...
Imany : « investir dans l’espoir plutôt que dans la peur »

Imany : « investir dans l’espoir plutôt que dans la peur »

  Cinq ans après un premier passage pluvieux au Paléo Festival, la chanteuse française a ramené le soleil sur la plaine de l’Asse dimanche dernier. Retour sur sa venue lors de cette 42ème édition. C’est à Monic la Mouche qu’Imany fait sa première apparition en toute simplicité à l’occasion de son concert sauvage. Il est 16h30 et les passant.e.s à peine réveillé.e.s se font happer par le timbre envoûtant de la chanteuse et sa pop-folk tant élégante qu’efficace. La chanteuse se rappelle de son dernier concert à Paléo il y a 5 ans et des douze milles parapluies devant lesquels elle avait joué ce soir-là. Ce souvenir pluvieux oublié et cachée derrière ses lunettes de soleil, l’ex-mannequin nous propose un avant-goût de son concert du soir même qui, nous promet-elle, sera la même chose mais « avec plus de boucan ». Chose promise, chose due. Après une arrivée discrète sur la grande scène du Paléo parmi ses sept musiciens, la chanteuse n’a pas pris longtemps à ensorceler le public souvent dissipé de 18h15. Très vite, sa bonne humeur contagieuse saisit la pleine de l’Asse qui se met à chanter, danser et taper des mains « sans jamais s’arrêter » comme le demande plusieurs fois l’artiste. Elle transformera même ce public en une véritable chorale laissant flotter dans les airs un sentiment quasi religieux. Si la religion est sans doute l’une de ses inspirations, d’un point de vue musical on pense évidemment à des noms comme ceux de Nina Simone ou encore Tracy Chapman. Sa force contestataire, en revanche, elle la puise dans des personnages tel que Ghandi ou encore Nelson Mandela, à qui...

Coup de coeur : bonne humeur !

Ce soir, mon vrai coup de coeur : c’est l’ambiance ! Si KT Gorique nous affirme dans un de ses sons qu’elle « ramène les good vibes », elle n’est pas la seule ! Imany, Keny Arkana et plus tard dans la soirée Manu Chao et French Fuse : ce soir, on fait le plein d’ondes positives pour les quinze années à...